Skip Navigation LinksForms-12c

Bilan des activités 2017
11/06/2018 14:00
 

Forms 12c

Un projet d’envergure pour assurer la continuité

​​En 2017, le SIGI a dû réaliser une opération à coeur ouvert sur Gescom afin d’assurer sa pérennité et la continuité d’un bon service pour nos communes membres. Cette opération a été baptisée « Forms 12c ».

La continuité du fonctionnement de Gescom était mise en cause !

Depuis 2015 les navigateurs web (Chrome, Firefox, Internet Explorer) ont progressivement abandonné la technologie (NPAPI, applets Java) nécessaire au lancement de l’application Gescom depuis un navigateur. Avec en plus l’annonce d’Oracle de publier une nouvelle version de Java – langage de programmation à la base de Gescom – pour juillet 2017, qui ne supportait elle non plus cette approche, il y avait une certaine urgence à réagir.

Compte tenu de la complexité technique et de l’impact sur les utilisateurs, les équipes du SIGI ont donc été amenées à étudier et développer 7 stratégies possibles de résolution avant de pouvoir choisir la meilleure.

Parler de Gescom, c’est parler de (presque) chaque application

Le périmètre du projet était vaste, car si on parle de Gescom, on ne doit pas seulement tenir compte de « Forms », outil derrière l’affichage des écrans « jaunes » de Gescom, mais de tous les systèmes connexes : du système de reporting BIP à travers « Discoverer » – système de gestion de centaines de listes – jusqu’à la facturation. Cette intervention nécessitait la mise à jour coordonnée de quasiment toutes les applications du SIGI.

La base de données Oracle, dans laquelle les données de 101 communes sont stockées, devait aussi être mise à jour pour rester compatible avec les nouvelles versions des outils cités.

Il a fallu aussi tenir compte que les systèmes du SIGI doivent s’interconnecter entre eux mais aussi avec des systèmes externes comme le RNPP. Ces milliers d’interfaces sont gérées par un système appelé « Biztalk », qui a dû, bien sûr, être mis à jour.

En conclusion, tout l’écosystème applicatif SIGI était impacté ! Afin de faire face à une telle migration, et de la mener de la manière la plus sûre possible, le SIGI a décidé d’installer les versions mises à jour sur de nouveaux serveurs ajoutant ainsi de la complexité à la phase de conception.​

La mise en oeuvre du projet

Durant tout le premier semestre 2017, l’équipe projet a travaillé à la mise en place de cette nouvelle version de Gescom. Les équipes d’exploitation, du data center, de maintenance, de développement et de tests ont été fortement sollicitées et ont prestées des centaines d’heures.

Pendant le projet il s’est avéré opportun, vu que l’ancien portail Gescom (contenant les documentations, release notes) ne pouvait plus être utilisé, de mettre en production un nouveau portail SIGI ayant l’avantage de regrouper en un seul endroit l’entièreté des applications disponibles. La mise en place nécessitait l’activation d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe appelé SIGIlive. Cela a conduit, suite à sa mise en place, à une très forte sollicitation de l’équipe support qui avait été renforcée pour l’occasion.

Même les meilleurs plans se frottent à la réalité !

La mission était atteinte, le plus grand risque écarté !

La pérennité de Gescom était assurée !

Cependant, même si le projet avait été planifié avec beaucoup de soin et de détails, compte tenu de la complexité énorme liée aux milliers de changements apportés à des systèmes clés du fonctionnement des communes, certains dysfonctionnements sont apparus après la mise en place opérationnelle de la nouvelle plateforme. Nos équipes se sont alors mobilisées, de manière diligente, dans le cadre d’un programme de stabilité et de performance. Elles ont alors travaillé d’arrache-pied afin de soutenir les utilisateurs, d‘apporter des corrections et d’amener des améliorations nécessaires.

Le système Gescom a dû être relancé quatre fois entre juin et septembre. Un souci majeur a été décelé avec notre partenaire Oracle. Des versions de programmes système fournis par Oracle n’étaient pas compatibles entre elles ! Oracle a dû nous fournir des patchs du noyau du système d’opérations pour résoudre ces problèmes. Un système de suivi journalier, englobant nos partenaires, a été mis en place pour aller au fond des problèmes signalés.

Cette stratégie s’est avérée payante car depuis Gescom est à nouveau stable et performant.​

  • Support

    Contacter le support

    35 00 99-444
    support@sigi.lu

  • Contact

    Syndicat Intercommunal de Gestion Informatique

    6, rue de l'Étang
    L-5326 Contern

    BP 63
    L-5201 Sandweiler

    35 00 99-1
    contact@sigi.lu

    Lundi à Vendredi

    08:00 à 12:00
    13:00 à 17:00

    SIGI Nord

    4, Lisseneck
    L-9377 Hoscheid