Portrait de Isabel Macedo – nouveau collaborateur SIGI

Isabel a intégré l’équipe support du Service de Comptabilité et Finances du SIGI le 1er mai 2014. Elle vient de réussir ses examens théoriques à l’INAP et se prépare désormais pour les examens pratiques. Côté privé, Isabel aime aller se promener et sortir avec ses amis. De plus, elle est une amatrice de cinéma.

Isabel, quelle a été ta motivation pour postuler au SIGI ?
En fait, avant de postuler, je ne savais pas vraiment ce que faisait le SIGI. A l’école, j’ai appris la comptabilité. J’ai passé mes examens de fin d’études en section de commerce et gestion au Lycée technique de Lallange, puis j’y ai ajouté un brevet technicien supérieur (BTS) en comptabilité et gestion à l’ECG. Quand je suis donc venue au SIGI, et que j’ai vu qu’ils gèrent toutes les bases de données des communes affiliées, cela m’a tout de suite intéressée. En plus, j’aime aider les gens, donc je pense que le service support correspond plutôt bien à mon profil.

Quelles ont été tes premières expériences au SIGI ?
En août 2014, j’ai passé deux semaines à l’administration communale de Pétange, au service des recettes. C’était une expérience pratique dont j’ai beaucoup profité, car j’ai pu voir comment les clients utilisent au quotidien les outils que le SIGI met à leur disposition. Malheureusement, deux semaines passent assez vite, donc je n’ai eu qu’un petit aperçu du travail qu’ils font tous les jours. Mais l’essentiel c’est que j’ai vu comment les fonctionnaires et employés communaux travaillent avec GESCOM, comment ils se débrouillent, quels sont les problèmes qui surgissent le plus souvent et où on peut éventuellement encore améliorer le système. Comme ça, nous pouvons plus facilement nous mettre dans la peau des clients quand ils nous téléphonent pour demander du support.

Tu as également suivi les cours INAP.
En effet, j’ai fait cela tout de suite à mon entrée au SIGI, pour trois mois. J’y ai beaucoup appris et j’ai pu approfondir mes connaissances en comptabilité. En outre, j’ai compris comment une administration communale fonctionne, ce qui n’est pas si évident que ça en tant que citoyen ou personne privée. Avant de venir au SIGI, j’ai travaillé dans différentes fiduciaires. Pendant les cours théoriques à l’INAP, j’ai donc pu constater que la comptabilité camérale est bien plus complexe que celle d’une fiduciaire privée. Il y a beaucoup plus de données et de métadonnées à prendre en considération. De plus, on peut voir ce que les communes font des recettes fiscales, ce qui est très intéressant. Le secteur public et le secteur privé sont finalement deux mondes plutôt différents, et les cours m’ont aidée m’en rendre compte.

Te plais-tu au SIGI ?
Oui, je me sens très à l’aise. Au début j’étais un peu plus timide, mais maintenant ça va mieux. Mon équipe m’a beaucoup aidée, j’ai été bien accueillie. De toute façon, je suis convaincue que l’esprit d’équipe est un élément-clé dans notre service. En cas de besoin, on peut toujours échanger des idées, on peut assister les uns les autres. Voilà pourquoi je crois pouvoir dire que postuler auprès du SIGI a été le bon choix en vue de ma carrière professionnelle.
macommune.lu
© SIGI